Articles Tagués ‘MEURTRE’

« J’AURAIS DÛ DEVENIR FOLLE DE LA SOUFFRANCE.
Et pourtant, NON »
(CYCLE : CHANTS DE WITCH)

/LE TEXTE DE CE CHANT APPARTIENT ÉGALEMENT AU LIVRE
« UNE LILITH DE PLUS. HISTOIRE D’UN MEURTRE LÉGITIME »/
MUSIQUE DE LA PRÉSENTATION SCÉNIQUE : GOTARD

Les textes du cycle Chants de Witch sont publiés consécutivement sur ces pages,
chaque jour pendant la semaine de 23 juin – jusqu’au 30 juin 2012.
Ensuite, quelques d’eux seront présentés pendant la Sortiariæ Nox (La Nuit des Sorcières),
le SAMEDI 30 JUIN à 23h, à La Cantada, Paris
.

B-WITCH – PHOTOGRAPHY OF THE AUTHOR
PAR CHRISTIAN DEMARE

_____________________

J’aurais dû devenir folle de la souffrance – et pourtant je ne le suis pas devenue.
Ne serait-ce pas la preuve que je n’appartenais pas au genre des humains…?

J’aurais dû devenir folle de la souffrance, de l’horreur et de la stupéfaction.

***

J’aurais dû devenir folle de la souffrance.
J’aurais dû devenir folle de l’horreur.
J’aurais dû devenir folle de la stupéfaction.

Et pourtant, NON.
J’ai dit : NON… !
Je n’ai pas dit : « Je suis d’accord – de perdre mes sens ».
Ne serait-ce pas la preuve que ma force était infinie… ?

Mais…
Désormais…
JE – NE – VOUS – A – PPAR – TIENS – PAS.
JE – N’A – PPAR – TIENS – PAS.
ICI.
NULLE PART.
C’est coupé.
Pour de bien.

_________

 

I should have become crazy with the suffering – nevertheless, I am not became it.
I should have become crazy with the horror – nevertheless, I am not became it.
I should have become crazy with the stupor – nevertheless, I am not became it.

I should have become crazy with the suffering, with the horror and with the stupor.

I should have become crazy with the suffering – nevertheless, I am not became it.
Would this not be the proof (evidence, testimony) that I did not belong to the gender of humans …?

***

I should have become crazy with the suffering, with the horror and with the stupor.

Nevertheless : NO.
NO – I said… !
I did not say: « I agree – to losing my senses. »
Would that not be the proof (evidence, testimony) that my strength was infinite …?

But…
Now…
I – DO – NOT – BELONG – YOU.
I am not one of you.
I – DO – NOT – BELONG.
HERE.
Of you.
Anywhere.
Anyplace.
Nowhere.
This is cut.

For good.

For God.

 

_______________________

BALLADYNA Witch, mai-juin 2012
English corrector-redactor desired (moreover, as French).


Publicités

« C’EST MOI – QUI VA VOUS TUER.
MAINTENANT ». LA WITCH PARLE
(CYCLE : CHANTS DE WITCH)

PHOTO : LILITH, WITCH & BALLADYNA – PAR CHRISTIAN DEMARE
______________________________

Ils me disaient : Tu n’as pas d’air minable – alors tu peux vivre privée des Droits Humains, ce n’est rien.
Tu n’as pas d’air minable – comme nous attendons – alors tu dois mourir.
Car nous devrions conserver l’espace pour les minables, ne le sais-tu pas… ?
Pour ceux qui se rapetissent devant  nous – et dont l’image ne menace pas notre bien-être.
…Ne le sais-tu pas… ?
Ne le sais-tu pas – que seulement ceux qui – suite d’être privés des Droits Humains – se laissent d’enlever aussi leur dignité, obtiennent le Droit de vivre chez nous… ?
Ne le sais-tu pas… ?
Seulement ceux, qui – suite d’être privés des Droits Humains : chez nous et par nous –
ont l’air minable et piteux,
seulement ceux qui engendrent notre compassion,
celle que pouvoir ressentir nous fait tellement du bien…! –
obtiennent le droit de vivre chez nous.
Sans qu’ils doivent mourir avant.
Sans qu’ils doivent de se l’arracher.
Car nous – selon la simple règle de la psychologie humaine,
la règle de la psychologie des espèces les plus basses –
nous avons besoin de sentir notre supériorité vis-à-vis de quelqu’un – pour dire qu’il ait le droit de vivre – parmi nous.
Sans qu’il doive mourir avant.
Sans qu’il doive de se l’arracher.
Ses Droits.
Son âme.
Son âme.
C’est nous – qui accordons tout ça… !
Ne le savais-tu pas, Pagane… ?!
Nous sommes – comme les dieux – même si nos couronnes ont la puanteur de notre sueur de la peur et de mensonge,
la puanteur pestilentielle,
indissimulable.

…Toi, tu n’as pas l’air minable – et comment tu peux ne pas l’avoir, in the hell… ?!
Tu n’as pas l’air minable.
Alors, le fait que nous t’avons privée des Droits Humains – n’a d’aucune importance.
Chez nous.
Tu n’as pas l’air minable.
Tu refuses de te comporter comme telle.
Meure, Sorcière… !
Meureeee… !
Tu le dois, car nous – le voulons.
Tu – n’as – pas – l’air – minable, bon sang, in the hell, à nos dieux... !
Meure alors, car tu ne satisfais pas de notre besoin de nous sentir grands, supérieurs,
et même, ton existence nous menace que nous devions admettre notre condition piteuse et piètre,
et notre faiblesse que tu méprises autant quand tu nous regardes.
Meure alors, Sorcière… !
Meureeeee… !
Car tu es une menace pour nous.
Meureeeeeeee… ! La – Witch… !

***

– Et je ne suis pas morte.
Vous n’avez pas réussi de m’exterminer – dit-elle.
C’est moi, qui va vous Tuer maintenant.
C’est – moi – qui va Tuer.

C’est vous
dé – sor(t) – MES
MES victimes.
Victimes
Victimes

___________

LILITH, WITCH & BALLADYNA, mai-juin 2012
/Quelques des Chants de Witch seront présentés pendant la Sortiariæ Nox (La Nuit des Sorcières),
le SAMEDI 30 JUIN à 23h, à La Cantada, Paris/